Théâtre

GUY PIERRE COULEAU / JEAN-CLAUDE CARRIERE / COMEDIE DE L'EST CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL

LA CONFERENCE DES OISEAUX

05 avril 2019 > 20 : 30
Durée : 1:40

Tarifs

Tarif : 24€ / CARTE 17€
Tarif réduit : 18€ / CARTE 13 €

0.0/5 Note (0 votes)

La Conférence des oiseaux est un célèbre conte soufi dont le Persan Farid Uddin Attar s’est emparé pour écrire l’un des plus beaux récits poétiques de tous les temps. Lors du Festival d’Avignon 1979, Jean-Claude Carrière et Peter Brook donnaient pour la première fois chair et vie à ce texte vieux de neuf siècles. Quarante ans plus tard, les oiseaux reprennent leur envol. Car Guy Pierre Couleau et Jean-Claude Carrière savent comme personne réveiller les couleurs et les chants des oiseaux endormis. Un pur moment de grâce.

Joyau de la spiritualité persane, La Conférence des oiseaux raconte comment les oiseaux de toutes espèces se mirent en quête du mythique Simorg afin de le prendre comme roi. Les épreuves en poussent plus d’un à renoncer avant une révélation finale inattendue. Au terme de cette épopée mystique, ils découvrent en effet que le Simorg n’est autre qu’eux-mêmes… Allégorie de la rencontre entre l’âme et son vrai roi, La Conférence des oiseaux traite de notre humanité, de nos souffrances, de nos beautés et décrit les chemins que nous devons emprunter, tout au long de la vie, pour accéder à la découverte de ce que nous sommes.

Conte philosophique, La Conférence des oiseaux ne se réduit pas à cette seule dimension : le texte, les masques, la musique, les costumes, tout en fait un délicat et précieux spectacle. Masques de huppe, de perruche, d’hibou, de faucon, de paon habillent les comédiens venus des quatre coins du monde. Guy Pierre Couleau construit avec les dix acteurs-conteurs une chorégraphie où les mouvements du corps donnent vie aux oiseaux, inspirent le voyage avec émotion. Dans un jeu d’illustration et de mise à nu, il conduit les oiseaux migrateurs à retirer leurs masques quand l’humanité du personnage et la force du texte n’ont plus besoin de l’élégance de l’estampe mais doivent s’exprimer sans détour.

Une envolée initiatique où les splendeurs tout autant que les misères nous parlent de notre rapport au divin. Un conte qui en dit long sur l’humaine condition, et qui le dit si joliment…

Medias

 Sous le charme des planches anciennes et colorées tournoient les folies des êtres vivants qui, à force de se tromper, empruntent la voie de la justesse. La mise en scène de Couleau allie finement les sentiments contradictoires du chaos et de l’harmonie.

INSPIRÉ PAR LE POÉME DE FARID UDDIN ATTAR « MANTEQ OL-TEYR » RÉCIT THÉÂTRAL DE JEAN-CLAUDE CARRIÈRE MISE EN SCÈNE GUY PIERRE COULEAU ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE CHRISTELLE CARLIER COLLABORATION ARTISTIQUE CAROLINA PECHENY SCÉNOGRAPHIE DELPHINE BROUARD LUMIÈRES LAURENT SCHNEEGANS MASQUES KUNO SCHLEGELMILCH ASSISTÉE DE HÉLÈNE WISSE, COSTUMES CAMILLE PÉNAGER MUSIQUE PHILIPPE MILLER  RÉGIE GÉNÉRALE ALEXANDRA GUIGUI AVEC MANON ALLOUCH, NATHALIE DUONG, CÉCILE FONTAINE, CAROLINA PECHENY, JESSICA VEDEL, EMIL ABOSSOLO M’BO, LUC-ANTOINE DIQUERO, FRANÇOIS KERGOURLAY, SHAHROKH MOSHKIN GHALAM, NILS ÖHLUND PRODUCTION COMÉDIE DE L’EST – CDN DE COLMAR COPRODUCTION LE PRINTEMPS DES COMÉDIENS – MONTPELLIER, LA MANUFACTURE - CDN DE NANCY LORRAINE, CENTRE DRAMATIQUE DE L’OCÉAN INDIEN